piste Guide pour un 1er watercooling

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses

tistou77

Super Modo OCPC
Membre du Staff
Bonjour à tous

Je vois certaines questions revenir régulièrement pour la configuration et l’achat d’un Watercooling.
Voici un petit guide afin d’aider les nouveaux dans ce domaine.

Ces conseils sont pour donner les bases à un débutant souhaitant se lancer dans ce nouveau projet.


Sommaire
1 Qu’est-ce que c’est ?
2 Composition d’un Watercooling
3 Les différents éléments
4 Que choisir ?
5 Montage, astuces et divers
6 Ou acheter
7 Photos de mon intégration actuelle en tubes rigides

*****************************************************************************************************
*****************************************************************************************************
  • 1 Qu’est-ce que c’est ?
C’est un type de refroidissement pour remplacer le Aircooling (ventirad pour le refroidissement CPU, refroidissement d’origine avec ventilateur pour une carte graphique, etc…)
Vous pouvez comparer son fonctionnement à celui d’une voiture (même principe de base)
C’est avant tout pour gagner du côté des températures, du silence et pour l’aspect esthétique aussi

*****************************************************************************************************
*****************************************************************************************************
  • 2 Composition d’un Watercooling
Pompe
Réservoir
Radiateur
Ventilateurs
Tuyau
Embouts
Liquide
Waterblock CPU
Waterblock GPU
Waterblock PCH/SB/RAM...
Système de vidange
Sonde de température d'eau
Contrôleur de débit
 

tistou77

Super Modo OCPC
Membre du Staff
  • 3 Les différents éléments

Ci-dessous, le détails des différents éléments que compose un Watercooling.

  • Pompe
Elle a pour rôle de déplacer le liquide dans le circuit. Le plus important est qu’elle soit silencieuse (la plupart des marques actuelles vendant des pompes vraiment fiables dans le temps).
Pour la performance, il faudra regarder les informations de débit et pression.

Au-delà d’un certain niveau, les perfs sont quasi inexistantes. Par exemple de 150l/h à 300l/h réel, le gain est inférieur à 1° dans un circuit « classique ».

Vous pouvez brancher le fil du tachymètre (bleu en général) de la pompe sur le port CPU 3 ou 4pin de votre carte mère. Vous pourrez ainsi configurer le BIOS pour avoir la pompe en PWM, avoir les rpm de la pompe sous Windows avec un logiciel de monitoring ou si la carte mère le permet, avoir une alarme, voir une coupure du pc, si la pompe s’arrête.

Attention : Il ne faut jamais faire tourner la pompe à vide (sans liquide), en effet le liquide a aussi le but de "lubrifier" le rotor de la pompe.

  • Réservoir
La taille du réservoir n’a pas d’influence sur les performances de votre configuration.
Il existe plusieurs types de réservoirs :

Le réservoir intégré : se plaçant directement sur la pompe par l'intérmédiaire d'un TOP "spécial".
Le réservoir indépendant : qui est relié par un tuyau à la pompe et peut être placé là où vous le désirez (tant qu'il est placé juste avant la pompe et plus haut que cette dernière, pour l’amorçage, remplissage du circuit).
Le réservoir baie : qui se place dans une baie 5"¼, séparé ou intégré à la pompe (attention dans ce dernier cas, le choisir un avec découplage de vibration, pour que la pompe ne les transmette pas au boitier).

  • Radiateur
C’est lui qui va dissiper les calories accumulées par l’eau de votre WC, il faut donc le choisir en fonction du delta air/eau souhaité (de sa configuration en fait).

La formule "théorique" : Pour savoir le nombre de radiateur que votre configuration aurai besoin.
Un radiateur de 120mm ventilé à 1000rpm dissipe environ 100w pour un delta air/eau de 10°.
Avec 2 modules de 120 (ou un 240 si vous préférez), le delta est divisé par 2 (à l'inverse, si vous divisez le nombre de rad par 2, le delta sera multiplié par 2.

Ventilation : Des informations que j’avais vu, à 500rpm (très silencieux) cela ajoute environ 20% à votre delta, à 1500rpm (très bruyant) le diminue de 10%.

Densité et épaisseur : Plus un radiateur est dense, plus il lui faudra une forte ventilation et/ou une forte pression statique. Et plus le flux d’air fera du bruit en passant à travers les ailettes
Pour un radiateur épais, suivant le nombre de FPI (espacement des ailettes), information indiqué dans les caractéristiques du radiateur, un Push/Pull sera bénéfique
Un Push ou Pull seul peut suffire pour un radiateur avec des FPI inférieur à 10

Plus un radiateur est fin et/ou peu dense, plus le Push/Pull n’aura que peu d’intérêt et plus il sera efficace à faible ventilation.

Delta : C’est mieux d’avoir un delta max de 10° pour le CPU (pour le GPU jusqu’à 20° sans problème, ce dernier pouvant encaisser des température supérieures au CPU en gardant une fonctionnalité identique).
Il est plus que conseillé de ne pas dépasser un delta de 20°, les pompes étant prévu pour fonctionner à un maximum de 60°, et en se laissant une marge avec les températures estivales

Efficacité : Qu’ils soient bon ou mauvais, la différence entre eux sont d’environ 10%
Donc même avec un Magicool, il sera amplement suffisant.
Et un très bon rad 120 sera moins performant que le plus mauvais des 240, par exemple

A propos des radiateurs avec ventilateurs de 140 (rads 140, 280, etc…) le gain est d’environ 10% comparé aux « 120 »

  • Ventilateurs
Le choix du ventilateur est très important pour le bon rendement de votre radiateur et le silence de votre WC.
Il faut donc des ventilateurs:
  • Sans bruits parasites (certains peuvent en avoir suivant la position de montage ou quand on les sous-voltent).
  • Ayant la possibilité de tourner (et surtout démarrer) à 500rpm ou moins (très silencieux) au minimum.
  • Avec une pression statique supérieure à la moyenne des ventilateurs de boitier (un même ventilateur sera moins performant sur un radiateur que s’il est monté sur un boitier, du aux ailettes du radiateur créant des PDC).
  • Une régulation PWM ou si rhéobus pour un plus grand choix d’achat d’un ventilateur et le faire tourner à la vitesse désirée.
Le fait de choisir du push (ou pull) seul ou du push/pull dépendra de la "géométrie" de votre radiateur, de la place dans votre boitier et de votre budget.
A noter aussi qu’un push (ou pull) seul à 1000rpm, sera plus bruyant qu'un push/pull à 800rpm bien qu'il y ait deux fois plus de ventilos... pour des performances équivalentes.

  • Tuyaux
Les tuyaux souples : Le plus important à savoir est que le diamètre du tuyau, n’a quasi aucune influence sur les perfs (moins de 1° sur la température de l’eau entre du 8 int et du 13 int par exemple).
C’est fini le temps du hpdc et lpdc ou ceci avait une réelle importance avec les pompes de cette « époque ».

La vraie seule chose à savoir, c’est de regarder le ratio diamètre interne/externe pour connaitre la capacité de courbure du tuyau pour éviter les pliures et/ou pincements.
Dans l’ordre (du meilleurs ou moins bon), nous avons :
  • 10/16 (1.60)
  • 13/19 (1.46)
  • 8/11 (1.37)
  • 10/13 (1.30)
  • 16/19 (1.18)

Ratio qu’il faut quand même prendre avec des « pincettes » en fonction des caractéristiques et du matériau.
Suivant les marques et suivant les références, les tuyaux acceptent des courbes plus serrés

Pour les courbes les plus serrées, surtout en 10/13 qui est une taille de tuyau assez répandu, pensez aux ressorts ou à utiliser des embouts à 45° ou 90° afin de modifier la courbe.

Hormis cela, la taille est vraiment une question de gout
Et aussi éviter de prendre des tuyaux dit « semi rigide », ce qui engendre de mauvaise courbes, et le tuyau a tendance à tirer sur les fixations
Et toujours prendre un peu plus de longueur que besoin, ce n’est jamais perdu

Les tuyaux rigides : Existe en taille de 10/12 ou 12/16 (certaines marques propose du 10/14)
De plus en plus présent sur les configurations, donnent un rendu vraiment très joli mais demande plus de matériels (outils) et de temps pour le mettre en place.

Il existe 2 types de tuyaux (ou tubes) rigides,
  • Acrylique : vraiment transparent, plus fragile (comparable à du « verre » si je peux dire) et la courbure est définitive (pas de seconde chance)
  • PETG : moins transparent que l’acrylique, d’environ 10%, bien plus solide et vous pouvez refaire la courbe si elle est loupée mais « brûle » un peu plus vite (trace de chauffe), il faudrai donc être vraiment vigilent lors de la chauffe du tube
Pour ma part j'ai utilisé de l'acrylique.

  • Embouts & raccords
Tous les embouts et raccords se valent plus ou moins en pratique pour les perfs. Certains ont une section interne optimisée, mais sur un circuit comme les nôtres, l'influence sur le débit reste faible... et donc encore plus faible sur la température de l'eau.
Donc pas de contrainte pour le choix des embouts…

Il existe plusieurs type d'embouts et raccords :

Pour les tuyaux souples
  • Embout a coiffe : la coiffe se vis sur l'embout qui sert le tuyau sur ce dernier, évitant tout déchaussement. Ce sont les plus utilisés en WC (pour cette sécurité).
    A vérifier que vous prenez la taille correspondant à la taille de vos tuyaux (int et ext).
  • Embout cannelés : Le tuyau est maintenu avec un collier serré sur l'embout (juste vérifier que le diamètre interne du tuyau corresponde à la taille du raccord).
Pour les tuyaux rigides
  • Embout à coiffe (spécial pour tuyau rigide) : avec 1 ou 2 joint torique sur le raccord lui-même et 1 joint sur la coiffe. Vérifiez de bien prendre les embouts à la taille de votre tuyau (ou tube).

La différence entre un embout et un raccord :
  • Embout : d’un côté se trouve un pas de vis G1/4, pour visser sur n’importe quel matériel d’un côté, et le tuyau de l’autre coté
  • Raccord ou adaptateur : Il permet de raccorder 2 sections de tuyau. Par exemple des « T », passe cloison, etc...

Pour information, vous aurez besoin de 2 embouts par élément (rad/WB/pompe/etc…).
Lors de votre commande, prévoyez un peu plus d’embout que prévu ainsi que 1 ou 2 coudés à 90° et 45°, il serai dommage que vous soyez bloqué parce qu’ils vous manque un embout

  • Liquide de refroidissement
Ça principale fonction, comme pour une voiture, est de faire circuler les calories dans le circuit.
Il faut de plus qu’il protège contre la corrosion et contre les algues.
Ces propriétés de protection diminuent avec le temps, il faudra donc compter une vidange avec changement de liquide tous les ans en moyenne.

Il y a deux types de liquide :
Liquide de refroidissement automobile (ou LDR) : C'est le moins cher. A utiliser pur s’il est très fluide ou à diluer avec de l’eau déminéralisée.

Il est préférable d'utiliser le LDR qui protègent le circuit avec des éléments solubles.
De même, quelques LDR peuvent mousser, à éviter donc.
Eviter les LDR d'hiver, plus cher, plus visqueux et avec plus d’antigel.

Liquide pour watercooling (ou encore prêt à l’emploi) : Il n’y a pas de bon ou mauvais liquide spécial WC, juste que certains liquides colorés peuvent déposer des dépôts au fil du temps et donc boucher les micro canaux présent dans les waterblock (surtout présent dans les WB CPU), à choisir lors de sa commande.

A noter que les tuyaux étant toujours un peu poreux, il faudra peut-être remettre régulièrement du liquide dans votre circuit.

Comptez environ 1l de liquide pour un circuit standard, prendre 2l pour plus de sécurité si votre budget le permet.
Mais vous pourrez toujours faire la point avec de l’eau déminéralisé si ils vous en manque un tout petit peu

  • Waterblock CPU
A peu près tous les WB cpu actuels se valent en performance (1 à 2° près).

Le choix se fera donc en fonction de votre budget, de vos gouts.

Mais dans le cas d'un CPU avec un OC assez important et un TDP très haut de base, il faudra peut-être voir de plus près le choix du WB CPU. Il y a différents tests disponibles sur internet.
En voici un très complet : Test Waterblock CPU

  • Waterblock CG
Peu importe la marque, ils se valent tous à 1 ou 2° près et une CG est moins sujette aux températures comparés au CPU et sera toujours plus performant comparé au refroidissement d’origine en aircooling.

Il existe deux types de WB:
  • Waterblock gpu: couvre uniquement le GPU. Il faudra donc mettre des petits rads passif sur les MOS et les rams, ainsi que garder une ventilation minimum dans la zone de la carte graphique.
    Il est moins cher, et la possibilité de réutiliser le WB (à voir pour les fixations) si vous changez de CG.
  • Un Full WB : ou WB qui refroidi le GPU, MOS et ram de la carte graphique, par conséquent tous ces composants sont aux frais
    Ils sont bien plus cher et Il faudra en changer quand vous changerez de CG... et sera très difficilement revendable en occasion hormis en revendant avec la carte graphique.
Avec une grosse configuration comme le LGA2011v3, vous pouvez passer les MOS sous eau, ou s'assurer d'avoir un bon flux d'air avec un "gros" OC.

  • Waterblock NB/SB/Ram
Suivant votre configuration, OC, etc… cela peut être utile de refroidir les MOS ou d’avoir un bon flux d’air à ce niveau (en général le WB pour le SB est fourni avec les MOS).
Pour la ram c’est plus pour l’esthétique.

  • Système de vidange
Pas indispensable, mais très pratique pour vidanger votre circuit ou si vous voulez le modifier.
A placer, si possible, au point le plus bas de votre circuit (ou alors il faudra pencher votre boitier).

Vous avez le choix entre mettre un robinet où vous raccorderez un embout dessus avec un tuyau ou encore utiliser des raccords rapide (mettre le mâle sur cotre config et brancher le femelle lorsque vous voulez vidanger)


  • Sonde de température
Pas indispensable mais vraiment utile pour savoir si votre Watercooling est bien adapté à votre configuration afin de connaitre le delta air/eau.
La température de l'eau et de l'air sont les éléments les plus importants pour déceler un problème ou valider le bon fonctionnement de votre Watercooling.


  • Contrôleur de débit
Vraiment pour le plaisir de connaitre le débit dans votre circuit.
 

tistou77

Super Modo OCPC
Membre du Staff
  • 4 Que choisir ?

Pompes : Laing DDC 10W (1T) ou marques équivalentes pour les plus petits budgets et amplement suffisant pour une config classique
Vous avez aussi les 18W dans les DDC, plus bruyantes avec un meilleur débit et hauteur de refoulement, à choisir, prendre plutôt la PWM.
Vous avez aussi les Laing (ou marque équivalente) D5, plus bruyante à pleine « vitesse », choisir ou celle à vario ou la PWM

Top pour pompes : certains Top se démarque d’autres, mais c’est plus pour le coté du débit/hauteur de refoulement que des températures (même si un léger gain peut être observé).

Réservoir : suivant vos gouts et les conseils cités au début du guide

Radiateur : une fois que vous savez la « taille » que vous avez besoin, voir pour « un fin » ou « épais » suivant si vous voulez faire du Push ou Push/Pull (voir aussi les conseils au début du guide)

Ventilateurs : les plus performants sont toujours les Scythe Gentle Typhoon mais plus trouvable ou difficilement en Europe (ils sont référencés maintenant sous leur marque d’origine, NIDEC)
Vous avez aussi les BeQuiet shadow wings, BeQuiet silent wings 2, Noiseblocker Eloop

Il y a de très bon tests sur internet pour se faire une idée du choix à prendre.
En voici des très bon mais qui date un peu :
Ventilateurs 120mm
Ventilateurs 140mm

Réservoir, Waterblock CPU et GPU : c’est suivant vos gouts et conseils indiqué en début de guide

Embouts : en fonction des tuyaux choisis, de votre budget et de vos gouts

Tuyaux :
pour les souples : les Tygon ou MasterKleer sont très bon, pas besoin d’outils supplémentaire hormis un coupe tuyau si vous souhaitez des coupes franche et net (comparé au cutter par exemple).

Pour les rigides : toutes les marques se valent. Il vous faudra des outils pour pouvoir faire les courbes, etc...
A savoir, pour les principaux, un outils de « cintrage » pour courber le tube, un décapeur thermique pour chauffer le tube, une petite scie à métaux pour couper le tubes, et un ébavureur pour chaque coté du tube.
Certains marque comme Monsoon ou Ek WAterblock ou Bitspower vendent des « kits » avec tout le nécessaire.
La marque Monsoon vends aussi des règles pour vraiment bien mesurer là où vous devez faire les courbes par rapport à votre intégration
Verifiez aussi à prendre l'outil de cintrage correspondant à la taille de vos tuyaux.
Bien entendu, si vous préférez ne pas courber vos tubes (question d'ésthétisme ou autre) vous pouvez mettre des coudes et/ou adaptateur à la place.

Vous pouvez trouver les outils néccessaire ICI entre autre.

Kits Watercooling : Il y a 2 types de kits

AIO : ou All In One, Ce sont des kits "Prêt à l'emploi", tout est fourni et assemblé, radiateur, pompe, waterblock CPU, etc... La plupart du temps, la pompe se trouve ou avec le rad ou sur le waterblock CPU, juste à positionner le waterblock sur le CPU et fixé le rad, rien d'autres à faire.
Les performance sont un peu moins bonne qu'un watercooling "maison" mais un peu meilleur qu'un ventirad (Aircooling)

Kits : Là tout est vendu dans un kit, vous avez le choix de la taille du radiateur, et vous devez tout monter.
C'est le même principe qu'un Watercooling "maison" mais sans le choix de telle ou telle marque et tel ou tel pièce.

*****************************************************************************************************
*****************************************************************************************************
  • 5 Montage, astuces et divers
Mise en eau : Il est plus que préférable de faire tourner le « WC » quelques heures avant de le faire tourner avec le PC.
Pour cela, mettez du sopalin autour de tous vos embouts. Si votre liquide est coloré, une fuite sera facilement visible.

Pour faire tourner votre pompe (branché uniquement sur une molex) sans démarrer le PC, il faut shunter le 24pins de l'alimentation.

Débranchez tous les câbles d'alim de votre config, prenez un trombone et tordez-le en forme de U ou un bout de fil électrique. Puis insérez-le sur le connecteur 24pins, au niveau du fil vert et au niveau de n'importe quel fil noir.
Le plus simple étant encore d'avoir une 2ème alim même NoName, afin de ne pas débrancher tous les câbles de votre configuration.
Vous aurez juste à brancher la pompe sur l'alim et shunter les 2 files du 24pins

Par ailleurs, ne jamais faire tourner l'alimentation à vide, n'oubliez pas de brancher la pompe sur la molex.

Intégration : Avant de passer commande je vous conseille de faire un schéma du montage de votre futur watercooling que vous avez en tête, en plaçant la pompe, WB, radiateur, etc…
Vous pourrez déjà vous faire une idée de l’emplacement, de comment agencer les tuyaux et ainsi si vous aurez plus besoin d’un embout coudé ou droit à tel ou tel endroit.

Et au cas où vous vous poseriez la question, l'ordre des éléments n'a aucune importance dans le Watercooling, en effet la température de l'eau est quasiment identique en tout point du circuit (~1° près).
Vous pouvez donc "agencer" votre intégration comme vous le souhaitez, tant que le réservoir est situé avant la pompe.

Fuite : En cas de fuite, couper l'alimentation et débrancher la prise de courant.
Essuyez les traces d'eau avec du sopalin ou coton tiges pour les endroits difficile d'accès, puis rincez abondamment le matériel à l'eau déminéralisée uniquement (plusieurs fois si nécessaire).
Essuyez le plus possible, puis laissez sécher 24h à l'air libre (vous pouvez utiliser un four s’il peut tourner à 50° ou moins ou encore le sèche-cheveux).

Mesurer, courber, découper un tuyau rigide : Alors pour bien courber ces tuyaux sans avoir trop de perte, voici différentes vidéos avec les outils Monsoon pour vous aider
J'ai utilisé ces outils là et j'avoue que je m'en suis bien sorti la 1ère fois.
Vous pourrez trouver d'autres vidéos pour vous aider.

*****************************************************************************************************
*****************************************************************************************************
  • 6 Où acheté
Il y a quelques magasins spécialisés sur internet
Le magasin de référence pour le watercooling en France.
Bon SAV et réponds assez vite aux demandes des clients.
Vendeur Allemand, qui a un site français, mais toujours expédié depuis l’Allemagne.
Le plus grand choix de matériel.
Pas testé le SAV et réponds aux mails avec un peu d’attente

Et aussi des magasions plus généraliste, comme
LDLC.com,
Materiel.net,
Etc...
 

tistou77

Super Modo OCPC
Membre du Staff
  • 7 Photo de mon intégration actuelle en tubes rigides (pendant la mise sous eau)

- Waterblock Koolance CPU390
- Waterblock Koolance GTX1080
- Pompes Alphacool VPP755 (x2)
- Mod Bitspower et Ek WAterblock pour D5
- Résevoir Ek Waterblock 150
- MORA3 Pro (18 Gentle Typhoon @600rpm)
- Tube Rigide Acrylic Ek Waterblock 10/16
- Embout Ek Waterblock 16mm
- Liquide Koolance blue

Vue du dessus




Quelques photos de l'intérieur





Le MORA3 (à 1m du PC)





La vidange (en bas du boitier, le bordel dans les cables mais tout est caché :D)


 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Haut